Indinila Solidarité Enfants

51, rue du château

34400 Saint just

 

04.67.83.37.43.

 

cguli777@gmail.com

 

 

 

     Devenir membre

 

Vous voulez devenir membre ? C'est très simple : utilisez notre formulaire de contact pour obtenir davantage d'informations. Nous vous attendons avec impatience !

                        Actualités

De nouveaux ateliers

Durant ce deuxième trimestre 2018, nos filleules ont participé aux différents ateliers de confection de paniers en plastique recyclé, de poudre de lavage et de pickles.

          Suite du projet "Self défense" avril 2018

Notre projet « self défense » a pris maintenant son rythme de croisière, avec une série de cours pour les jeunes filles de 13 ans et plus.

 

Jusqu’à la fin du mois de juin, 10 séances seront mises en place, à raison de deux séances par mois et 10 autres jusqu’au mois de novembre 2018.

 

Les jeunes filles enthousiastes, sont très impliquées et motivées pour ces séances. C’est une quarantaine de jeunes filles qui pourront ainsi se familiariser avec les techniques de self défense.

 

Le professeur nous présente en quelques mots la philosophie de ses cours d’auto défense :

 

Chandibhava est une méthode d’autodéfense qui développe les capacités de se protéger des agressions. C’est un art martial qui explique logiquement chaque mouvement et technique, c’est une activité scientifique et en même temps artistique.

Nous partageons nos connaissances en trois parties :

  • Partie auto-défense - Stratégies pour lutter contre harcèlement et intimidation avec Grappling et Wing Tsun: prendre conscience de nos capacités innées et comment les utiliser. En plus cela vous apporte de la confiance et de la discipline qui peut se transférer dans d’autres parties de votre vie.
  •  Partie sportive -  Grappling: sensibiliser à nos capacités sportives générales dont principalement la force, la flexibilité, la dextérité et la capacité cognitive.
  •   La partie méditative (Shou Dao) cible la gestion des émotions et développement de la confiance en soi en utilisant son énergie intérieure. Formation pour le corps, et contrôle de la respiration pour pouvoir répondre à la situation au lieu de réagir.

 

Encore un grand merci à tous nos donateurs qui ont permis de faire vivre ce projet.

 

Pour en savoir plus sur la méthode d’auto défense          https://www.youtube.com/watch?v=qnOU912C_J8

Meetings des jeunes garçons de 12 ans et plus

 

Objectifs : les sensibiliser aux relations hommes/femmes et les conseiller pour leurs études

Mr Venkateramane , professeur d Université à la retraite , nous a proposé de rencontrer ces jeunes une fois par mois pour échanger avec eux.

 

Lors de la première rencontre du 11 février 2018, Mrs Venkateramane, après avoir établi un climat de confiance, a abordé les thèmes suivants :

  • Le respect des femmes et des jeunes filles, l’aide des garçons à la maison.
  • L entraide entre eux, et le soutien qu’ils peuvent apporter aux autres jeunes de l’association .
  • La confiance en eux, la nécessité de fournir des efforts pour atteindre leurs objectifs.

 

Il leur a donné aussi beaucoup de conseils sur la manière de travailler en classe et chez eux.

Les jeunes ont été contents de ces échanges et un rendez vous a été pris pour le mois suivant.

 

Un second meeting a eu lieu le 4 mars.

Les garçons présents ont bien participé. Certains ont précisé qu'après le premier meeting ils avaient pris conscience de la pénibilité du travail de leur mère et ont changé leur comportement : ils aident plus à la maison.

Lors des discussions, il apparaît que beaucoup d'entre eux essaient d'apprendre par cœur ce qu'on leur enseigne mais ne comprennent pas le sens.

Ravikumar, fils d'une de nos filleules, en seconde année d université, est venu aider Mr Venkateramane et parler de son parcours scolaire .

Il a pu témoigner de son expérience. Il a proposé de venir bénévolement donner des cours de mathémathique et de physique pendant les vacances à quelques jeunes qui en ont exprimé le besoin.

A noter qu’un autre  jeune de l association, Arulraj viendra aussi donner bénévolement des cours de dessin.

Le prochain meeting devrait avoir lieu fin avril après tous les examens de fin d année.

Meeting du 7 février 2018

Comme chaque année, nous sommes heureuses de nous retrouver pour ces grandes réunions. C est l' occasion de rappeler les règles de fonctionnement de Indinila , d'entendre les demandes des filleules et de proposer des projets .

Nous précisons aussi l’importance pour les marraines et parrains de recevoir des nouvelles de leurs familles indiennes par le biais des lettres ou des comptes rendus de visite .

Il est à noter , que pour la majorité des filleules, les factures et bulletins de notes sont fournis régulièrement à l association , ce qui permet un suivi de la situation de chacune et de leurs enfants

Cette année, certains midis, les filleules à tour de rôle sont venues nous préparer un plat de leur choix et ont partagé ce déjeuner avec nous et leurs enfants. Un moment de convivialité important, d'autant qu'elles ont pu aussi partager ces plats avec d'autres filleules .

 

Les projets en cours ou à venir

 

- Self défense : 2 groupes de 15 à 20 filles de 13 ans et plus vont pouvoir assister aux cours qui se dérouleront un dimanche matin par mois, de février à novembre, de 10 h à 12h. Elles devront venir à l’association, de là un transport sera prévu pour les conduire à Auroville (salle équipée) puis les ramener.

Plusieurs dates sont retenues : les 11 et 18 février, 11 mars , 8 et 15 avril, avec un arrêt au mois de mai ( le professeur étant absent) et reprise en Juin.

 

En ce qui concerne la formation de 3 adultes pour ensuite assurer l’entraînement de self défense auprès de nos jeunes filles, aucune des filleules n’a souhaité s’engager, nous y renonçons donc.

 

Nous tenons ici à remercier toutes les personnes qui ont participé au financement des cours de self défense par l’intermédiaire d’ULULE.

 

Meeting garçons : Nous avons pensé que s'il était important de former les jeunes filles au self défense , il était non moins important d'éduquer les jeunes garçons au respect des filles et des femmes.

Nous avons donc mis en place, une fois par mois, un meeting pour les jeunes garçons à partir de 12 ans (23 jeunes)

Mr Venkataraman, professeur d'université à la retraite s’est adressé aux garçons  pour les sensibiliser aux respects des filles et des femmes tout en abordant d’autres sujets les concernant  leurs orientations scolaires, leurs difficultés éventuelles, ….

Une quinzaine de jeunes garçons étaient présents le 11 février, nous espérons qu’ils seront plus nombreux le 4 mars malgré l’approche des examens.

 

- Ecofemmes  : une correspondante d’Eco femmes est venue présenter les « Pad » (serviettes périodiques lavables) ce qui permettrait de sérieuses économies pour les mamans. Celles-ci ont été très intéressées. Il est prévu un nouveau meeting 25 avril pour les filleules et leurs filles (en 2 groupes pour faciliter le dialogue) pour donner des informations complémentaires.

https://ecofemme.org/in-action/pad-for-pad/

-

formations pour les filleules  :

Le 7 février nos filleules ont exprimé plusieurs demandes : apprendre à faire leurs produits d’entretien, des paniers en plastique, des mélanges d’épices, des pickles.

Le 28 février Mrs Arahamat, formatrice, a présenté les différents ateliers qu’elle peut assurer. Elle achètera les matières premières, le coût des ces produits et de la prestation sera ensuite réparti entre toutes les participantes. Indinila prend en charge une partie de ces frais.

Sumathi note les inscriptions, à partir de 15 personnes, les ateliers seront mis en place et débuteront en juillet .

 

 

Cours à INDINILA :

 

- Pour réviser avant les examens du mois de Mars, Mme Venkataraman donnera des cours de mathématiques

 

- Pendant les vacances scolaires, nous continuons comme les années précédentes de proposer des cours d’anglais

 

L année dernière, plus de 25 enfants y avaient participé avec assiduité . Nous avons d ailleurs noté de grand progrès pour ceux-ci

Cette année , les filleules habitant loin nous ont demandé d’organiser un transport pour que leurs enfants puissent bénéficier de ces cours. Nous étudions le coût du transport, sachant que ces cours ont lieu pendant les vacances à raison de 3 fois 2 heures par semaine pendant 1 mois et demi. Le transport pourrait être payé avec les parrainages collectifs

Il est prévu aussi une fois par semaine ,un cours de mathématiques par un jeune étudiant parrainé qui est actuellement en université et un cours de dessin par un jeune garçon de seconde très doué.

 

 

Voyage de Mai :

 

C’est avec beaucoup d’animation et de rires que nos filleules nous ont raconté leur périple de l’an dernier à Velangani . Avec 2 cars , elles sont parties à 4 h du matin et rentrées à 23 h, heureuses d’avoir partagé cette journée avec les autres femmes et enfants et d’avoir vu de nombreux et beaux temples et une très jolie église.

Cette année, elles souhaiteraient un voyage sur Kanchipuram ou Chennai . Chaque famille prend en charge le transport, prévoit la nourriture pour les siens lors du voyage. Sumathi et Kavida assurent l organisation.

 

 

C’est dans la joie que ces réunions se sont achevées. Plusieurs filleules avaient amené de la musique et ont dansé. Il faut noter que c’est pour elles la seule occasion où elles peuvent le faire, aussi où elles peuvent se détendre et partager ces moments avec leurs "sœurs" comme elles s'appellent entre elles.

 

 

Pour finir, thé, samoussa et biscuits leur ont été offerts.

 

Viviane Paquet et Christine Guli

Cours de Wenlido, projet Ulule

 

Après trois semaines,  notre projet Wenlido sur la plate forme Ulule, a atteint et dépassé son objectif qui était de rassembler    1 200 euros pour organiser quatre nouvelles sessions, de cours de self-défense, à partir du mois de janvier 2018.

 

Quarante cinq contributeurs ont déjà participé pour une collecte à ce jour ( 6 novembre 2017 ) de 1 415 euros. A chaque palier de 300 euros nous pourrons organiser une session supplémentaire.

 

Un grand merci à tous pour nous soutenir dans ce projet.

 

la collecte prendra fin le 30 novembre 2017.

 

https://fr.ulule.com/indinila/

Fêter Diwali 19 octobre 2017

Cette année encore, depuis plusieurs mois nos filleules économisent, sur leur maigre budget,  quelques centaines de roupies qu'elles ont confiées à Jaya et Muthulasmi.

Cet argent placé sur un compte bancaire au nom du groupe leur donne des intérêts.

Fêter Diwali, c'est un peu comme notre Noël, donc un moment important de festivité partout en Inde, avec des jours de congé, deux pour nos mamans.

Avec l'argent récolté, Jaya et Muthulasmi ont acheté (nous leur faisons confiance, elles savent négocier les prix !) un cadeau pour chaque filleule  et aussi des  friandises  pour les enfants.

Les filleules ont été accueillies par Sumathi dans les bureaux d'Indinila.

Les unes ont reçu une « Big lamp » c'est un chandelier qui est très utilisé lors de cérémonies, les autres un chaudron où elles gardent l'eau potable.

Quarante cinq filleules sont venues partager cet événement dans la joie et la bonne humeur.

 

liens     http://pinklotusinindia.over-blog.com/2017/10/happy-diwali-2017.html

 

                               http://atasi.over-blog.com/2013/10/diwali-la-f%C3%AAte-des-lumi%C3%A8res.html

 

Compte rendu du meeting du mercredi 1 juillet 2017 par Bhavani Babouraj

 

Bonjour à tous et toutes

 

 Au  mois de Juillet 2017, j'ai eu l'occasion d'assister au meeting  mensuel avec les mamans. J’étais avec mon mari, ma fille, son compagnon et   mon petit fils. Les mamans  étaient nombreuses à participer avec beaucoup d'enthousiasmes.

 Sumathi était là. Elle commençait à  installer ces mamans confortablement. Sumathi prenait la parole. Elle a installé une belle envie d'écoute chez toutes ces femmes qui se sentent ravies d'être là, pour passer un doux moment d'écoute, de discussion et de partage (éventuellement un café), toutes ensemble. Elle racontait de belles histoires motivantes, comme elle fait à chaque meeting. Les mamans écoutaient avec beaucoup d'intérêt et à mon tour, sur demande de Sumathi, j'ai pris parole.

Je leur ai parlé de l'attente des parrains, marraines, et toute l’équipe  de notre association vis à vis des mamans, des enfants, leur responsabilité envers  l'association, en étant sincère, de prévenir toute changement dans leur situation, surtout, des projets concernant les mariages de leurs filles avant qu'elles aient obtenu des diplômes, suffisants pour pouvoir gagner leur vie en travaillant. Je leur expliquai que certains parrains étaient très déçus, inquiets que leur filleules soient poussées dans des situations cauchemardesques par des mariages précipités, ayant aucune ressource pour rebondir si jamais le mariage tourne mal. Je leur racontais aussi les histoires de Bouddha qui donne les moyens de  favoriser les pensées positives, le courage, la force de l'entraide,  dans notre mental, remplaçant la les pensées noires récalcitrantes...

Quand c'était le moment de discussion, les mamans posaient des questions qui les préoccupent, prenaient la parole pour exprimer leur ressenti concernant tous ce qui a été dit. Elles étaient ravies de discuter en tamil, leur langue. Elles sont pour la plupart d'entre elles, très vives d'esprit, rigolotes, faisant des blagues.

 Le fait d'être aidées pour avancer mieux dans leur vie diminue le poids de leur solitude dans la société. Elles se sentent  faisant parie d'une grande famille, accueillies dans notre association. Les enfants sont reconnaissants.

 J'ai pu avoir une discussion intéressante avec mes filleuls et les enfants de Sumathi. Ces enfants révèlent une grande intelligence et une compréhension de la vie familiale, sachant mieux s'orienter en connaissant le marché du travail. Malgré les peu de moyens disponibles pour eux, je suis étonnée de leur persévérance et leur capacité d'obtenir les meilleurs notes à l'école.

Nous pouvons être très contents de pouvoir participer à l'épanouissement de ces femmes et de leurs enfants. Voila mon compte-rendu. En vous souhaitant le meilleur et le bonheur.

 

Affectueusement

 

Bhavani Babouraj

Cours d'anglais du mois d'avril et mai 2017, quatre fois deux heures, et pour remercier les enfants et leur professeur de leur sérieux et de leur assiduité, une petite fête a été organisée ainsi qu'une sortie à la plage.

Une super soirée orchestrée par quatre virtuoses du chant polyphonique dans un endroit magnifique

Merci au public et aux Bastafiores pour ce moment unique

 

 

 

Indinila Solidarité Enfants et Les Bastafiores
 
 
vous proposent une soirée unique le mercredi 3 mai à 19h dans la chapelle Saint Julien de Montredon
sur la commune de Salinelles

 

Les Bastafiores sont un chœur de quatre femmes réunies par une passion commune pour les polyphonies méditerranéennes.

 Quatre femmes, quatre voix pour chanter et partager la liberté, l’authenticité et  l’intensité et de leur répertoire.

 Elles chantent à cappella les rites qui fleurissent

la vie des hommes, leur petite vie et leur grande histoire.

 Mais aussi l’amour, le deuil, la danse, l’enfance,

le silence et la musique.

 

 

réservation possible au 04.67.83.37.43.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fête Indinila à Saint Just le 22 octobre 2016

 

 

Un samedi soir rempli d'émotions, de partage, de convivialité et d'échanges.

 

Merci à tous les participants, acteurs bénévoles, à tous nos amis réunis et à la municipalité de Saint Just.

 

Remerciements particuliers pour notre talentueuse chanteuse "Mariette" et aux exceptionnelles danseuses de "l 'école d' Anne Nataraj Bollywood"

 

 

Nous sommes fiers, grâce à l'aide de nos marraines et parrains, de la réussite des grands enfants de nos mamans, en voici quelques exemples.

 

 

Sobay est en première année d'études en comptabilité, son frère Manikandam en troisième année d'études droit commercial et finances

 

 

 

Rajeswawari est en deuxième année d'études d'infirmière

 

 

 

Dheepa fait des études de biologie, elles est en troisième année, elle veut devenir professeure

 

 

 

Parameswari vient de terminer son diplôme de commerce après trois années d'études

 

 

 

Anburasi, malgré de gros problèmes de vision dans sa prime enfance, termine une troisième année d'études d'infirmière

Kartick est en deuxième année de formation en hôtellerie internationale. Une belle réussite.
Orphelin depuis sa 14 eme année. Sa maman Marie Kasembu était aveugle et marchait avec une prothèse de jambe.

Très tôt , Kartick a appris à se débrouiller seul  et à aider sa mère . A la mort de celle-ci , il a refusé de partir en orphelinat et a voulu continuer à vivre dans sa maison.
Nous lui avons donc fait confiance , car il était déjà très autonome . Grâce au soutien financier de sa marraine, et avec le suivi mensuel de Sumathi, notre correspondante,  il a pu continuer sa scolarité en ayant de très bons résultats.
Il est très heureux et souhaite se perfectionner en anglais, mais aussi apprendre le français pour travailler dans de grands hôtels indiens.
  • une excellente nouvelle pour Ravikumare le fils d'une de nos mamans. Il est venu au bureau de Pondichéry rencontrer Sumathi. Ayant eu de très bonnes notes au bac, il voulait faire médecine. Hélas il n'a pas été pris vu les exigences pour entrer en faculté de médecine. Son deuxième choix se porte maintenant sur un diplôme d'ingénieur. Ce diplôme se prépare dans une école gouvernementale réputée, dont les frais de scolarité s'élève à 800 euros l'année. La marraine s'est engagée à donner 25 euros par mois, il nous fallait trouver le complément. C'est chose faite, deux nouvelles marraines vont verser 50 euros pour permettre à Ravikumare de se former.

 

 

Les vacances ont commencé à Pondichéry, il fait terriblement chaud  mais
nos jeunes viennent prendre des cours d’anglais 4 fois par semaine au
bureau de 10h à 12h.

Aurora, leur professeur leur donne les cours comme l'an dernier.

Cette année, par jour, il y a entre 23 et 26 élèves de 8 à 13 ans. Un succès!
Il faut dire que les cours d'anglais dispensés dans les écoles que nos
jeunes suivent sont de très mauvais niveaux. Seules les familles
  très
aisées peuvent bénéficier d'un enseignement en anglais de qualité dans
des écoles très chères. Donc, il est nécessaire d'aider efficacement les jeunes de notre association.

 

Nous avons demandé aux enfants de l’association d'exprimer ce que leur évoquait le nom INDINILA.

 

Nila  signifie en Tamoul « la lune »

Nila  en Hindi signifie couleur  « bleue »

 

La symbolique du bleu en Inde : la couleur de l’azur, du ciel, des océans, des rivières. Elle représente la sagesse divine, la vérité,               le courage, la capacité à lutter contre le mal, des sentiments purs.

Voici quelques dessins, les plus représentatifs.

 

Les mamans apprécient que notre association porte un nom indien.

 

 

Nous rendons très régulièrement visite aux familles.

 

Ces visites  permettent de nous assurer que les filleules et leurs enfants sont en bonne santé et que l’aide apportée est efficace.

 

Plusieurs marraines et parrains profitent de leur voyage en Inde pour venir voir leurs filleules, mieux connaître leur vie quotidienne et découvrir leur environnement. Chaleureusement accueillis par leur famille indienne, ils repartent avec d inoubliables souvenirs.

I

  • 8 juillet 2016, lancement de notre site. Depuis le début du mois de mai 2016, pour des raisons structurelles, nous avons créé "Indinila Solidarité Enfants" pour continuer notre travail auprès des familles indiennes de Pondichéry, travail sur le terrain depuis 6 années . Il nous fallait une vitrine virtuelle, c'est chose faite, nous espérons que vous trouverez tous les renseignements utiles pour nous rejoindre.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© indinila solidarite enfants