Indinila Solidarité Enfants

51, rue du château

34400 Saint just

 

04.67.83.37.43.

 

cguli777@gmail.com

 

 

 

     Devenir membre

 

Vous voulez devenir membre ? C'est très simple : utilisez notre formulaire de contact pour obtenir davantage d'informations. Nous vous attendons avec impatience !

Témoignage d'une marraine      juin 2019

A la suite d’un voyage en Inde du Sud, une amie m’a parlé d’une association qui venait en aide aux femmes à Pondichéry.

 

Ma mère venait de quitter ce monde ; j’étais en recherche de sens et souhaitais poursuivre les démarches qu’elle faisait pour venir en aide aux enfants défavorisés.

J’ai donc contacté Christine Guly qui m’a envoyé des informations sur les familles qui étaient dans le besoin.

A ma grande surprise, à travers une photo, j’ai rencontré une femme courage qui m’a bouleversée. Impossible pour moi de ne pas être là pour elle, même si j’étais à l’autre bout du monde…

 

Après trois ans de parrainage, je tiens à vous dire que c’est l’un des plus beaux cadeaux que la vie m’ai fait.

Chef d’entreprise, je passais 80% de mon temps à travailler et à chaque lettre, chaque message, je recevais une vague de douceur, d’espoir et de gratitude qui me rappelais que l’essentiel est ailleurs.

 

Cet hiver, j’ai enfin eu le plaisir de rencontrer Rannisabla et sa fille Ratika, un moment chargé d’émotion et rempli de joie.

J’en profite pour remercier tous les membres de l’association qui sont là pour ces familles et finalement pour nous aussi.

Nelson Mandela disait que "l’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde…" MERCI Indinila »

 

Roselyne PROU

Témoignage d'une marraine   mai 2019

En ce début d’année 2019, premier voyage en Inde du Sud et rencontre de notre filleule et de ses fils dès le troisième jour de notre parcours !

 

Alors je ne sais pas si le décalage horaire aidant, la chaleur, mais cette rencontre a été des plus émouvantes, et pour ma part j’ai fondu comme une madeleine devant tant de reconnaissance, de gratitude, d’envie de nous faire plaisir (elle nous a offert des vêtements traditionnels) et de partager aussi leur culture autour du repas pris tous ensemble. Un moment puissant d’émotions car plein d’humanité, de sincérité.

 

Merci à Christine et à toute son équipe pour leur engagement et leur responsabilité pour que tout fonctionne bien, pour qu’il y ait une vraie évolution éducative et d’ouverture, en particulier pour toutes ces femmes, la possibilité de devenir autonome et indépendante, pouvant ainsi prendre en main leurs vies et celles de leurs enfants.

 

Nous témoignons qu’au-delà du soutien financier, nous participons bien à l’épanouissement de ces femmes ; quand j’ai vu comment notre filleule pratiquait le self défense, comme elle prenait plaisir aussi à nous montrer les danses traditionnelles, nous étions fiers et heureux d’avoir contribué à ce que ce soit possible. Nous avons rencontré aussi les fils de notre filleule qui sont des jeunes hommes maintenant, intimidés mais heureux.

 

Nous avons eu du mal à nous quitter tant cette émotion était puissante, encore plus quand notre filleule nous a dit en français que nous étions aussi les « Papa et Maman de ses enfants » ! J’en suis encore émue !

 

Anne et Luis

Visite de deux anciennes filleules          avril 2019

Une de nos anciennes filleules, Sarala, est venue nous voir en mars dernier.  
Son fils travaille à présent  comme comptable dans une entreprise et sa fille finit sa troisième année pour être professeur de tamoul. Elle va continuer encore 2 ans pour pouvoir enseigner dans en collège ou dans un  lycée.
Sarala est très fière de ses enfants et nous a dit que c'est  grâce aux longues années de soutien de leur parrain et de l'association, ,qu' ils ont pu faire de si bonnes  études. 

 

 
Une autre ancienne filleule, Tamiselvi, est venue avec un de ses fils qui est maintenant coiffeur.
Sa fille est mère de 2 enfants et d après Tamiselvi, son mari est très gentil.
C'est elle qui dirige le foyer , semble t il ! Nous avons vu les photos, il est bel homme 
 
Son autre fils est en apprentissage pour devenir électricien. 
Tout va bien pour elle , elle semblait très heureuse et épanouie .
 

Lettre de Madame Kanimozhi  (ancienne filleule)      novembre 2018

Lettre de Madame Parameswari  (ancienne filleule)     novembre 2018

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© indinila solidarite enfants